COVID-19

/ actualités SARS-CoV-2

SARS-CoV-2, un point dans la tourmente

Depuis son apparition en Décembre 2019, les connaissances scientifiques concernant le virus SARS-CoV-2 ont rapidement évolués mais, en raison de la complexité et nouveauté de cette infection et de ses enjeux politiques et économiques, encore beaucoup reste à clarifier. Des milliers d’études ont déjà été publiés et la recherche scientifique est en constante évolution.

/ commentaires transmission enfant

Transmission chez les nouveaux-nés, les enfants et les adolescents symptomatiques

Quel rôle joue les jeunes symptomatiques dans la transmission du SARS-CoV-2 ?

/ commentaires mortalité

Réduction du nombre d’hospitalisations pour un syndrome coronarien aigu

Les systèmes de soins de santé ont été réorganisés pour faire face à l'énorme augmentation du nombre de patients atteints du COVID 19 et gravement malades. Le but de la présente analyse est d'étudier le taux d'admissions à l'hôpital pour syndrome coronarien aigu (SCA) au cours des premiers jours de l'épidémie de Covid-19.

/ commentaires

Sans-abri face au COVID-19

Aux Etats-Unis, le nombre de sans-abri est très important. Que faire avec cette population à risques ?

/ commentaires transmission aérosol

Transmission aérodynamique à Whuan

Bien que la transmission du SRAS-CoV-2 via les gouttelettes respiratoires humaines et le contact direct soit claire, la potentialité d’une transmission par aérosol est mal connue.

/ clinique maladies autoimmunes

Maladies autoimmunes dans le contexte de la pandémie COVID-19

Les patients atteints de maladies autoimmunes (MAI) présentent classiquement un risque accru d’infections, qui est attribué à la maladie en tant que telle, mais aussi aux traitements immunosuppresseurs (IS) et aux comorbidités. Durant l’épidémie COVID-19, l’attitude à adopter par rapport à ces maladies et à leur traitement reste incertaine. En effet, les données concernant les MAI et l’IS dans le cadre de cette nouvelle infection à coronavirus restent encore très limitées. 

/ clinique rhumatologie

Rhumatologie et COVID-19

La pandémie a impliqué une réorganisation des soins en rhumatologie pour limiter les déplacements des patients : espacement des prises de sang, administration sous-cutanée des traitements, téléconsultations. Les patients traités par immunosuppresseurs sont reconnus comme vulnérables par les autorités et bénéficient des protections qui en découlent. Sous réserves du peu de données disponibles, il n’est pas constaté d’augmentation du risque de développer de formes graves de COVID-19 chez les patients souffrant de rhumatismes inflammatoires traités par immunosuppresseurs.

/ clinique gériatrie

Infection COVID-19 chez les personnes âgées en Suisse Romande - Un état des lieux entre croyances, convictions et certitudes

La majorité des patients COVID-19 hospitalisés ont plus de 70 ans et 50 % de ceux qui en décèdent ont plus de 83 ans. La clinique typique n’est pas toujours présente chez les personnes très âgées qui peuvent être et rester totalement asymptomatiques (dépistage contact) ou avoir des manifestations aspécifiques (baisse de l’état général, chutes, delirium, fatigue). Le frottis anal, qui minimise le risque d’exposition, peut s’avérer très utile en EMS lors de diarrhées. L’âge avancé est un marqueur de mauvais pronostic, mais devrait être pondéré à l’aide d’index pronostiques pour tenir compte de l’hétérogénéité de l’état de santé, fonctionnel et cognitif à l’âge avancé. Recueillir les souhaits de la personne et évaluer son espérance de vie restante permet d’anticiper les décisions de soins selon le niveau de tension du système de santé.

/ clinique pédiatrie

COVID-19 : impact pédiatrique

Les enfants sont sous-représentés durant la pandémie COVID-19 actuelle. Contrairement aux autres virus respiratoires, dans la majorité des clusters familiaux, ce sont les parents qui infectent les enfants. Les évidences cliniques chinoises et italiennes suggèrent que les enfants présentent souvent un tableau clinique peu sévère et qu’ils sont fréquemment asymptomatiques. Notamment, les enfants présentent moins de fièvre, de toux et de pneumonies comparés aux adultes. Toutefois, plus de cas de pneumonies ont été reportés chez des enfants infectés par SARS-CoV-2 que chez ceux qui le sont par H1N1. Aucun cas de transmission verticale de SARS-CoV-2 n’a été démontré récemment.

/ réflexion

COVID-19, une approche polyphonique

Au moment où nous avons entendu les premiers rapports sur une nouvelle épidémie en Chine, peu d’entre nous ont imaginé le scénario qui est en train de se dérouler en Europe. Au début, c’était le problème d’un autre continent, de quelques épidémiologistes ou peut-être encore de l’OMS, mais pas le nôtre. En très peu de temps, cette vision a été radicalement bousculée. Nous sommes désormais touchés, tant au niveau privé que professionnel. La pandémie nous sidère. Nous, occidentaux, natifs de la seconde moitié du 20e siècle qui, à l’exception peut-être du VIH, n’avions jamais vécu de situation similaire.

Le produit a bien été ajouté au panier ! Vous pouvez continuer votre visite ou accéder au panier pour finaliser votre commande.

Voir le Panier

Mot de passe oublié

Veuillez entrer votre adresse email ci-dessous pour recevoir un lien de réinitialisation de mot de passe

Un e-mail a été envoyé à votre adresse email. Suivez les instructions fournies pour réinitialiser votre mot de passe

Aucun compte n'est associé à cette adresse e-mail.

Nouveau mot de passe

Vous pouvez créer votre nouveau mot de passe ici

Votre mot de passe a bien été modifié!

Cliquez ici pour vous connecter

Nous ne sommes pas en mesure de changer votre mot de passe.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé.

Paramétrer les cookies
  • Les cookies nécessaires activent la fonctionnalité principale. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies et ne peut être désactivé qu'en modifiant les préférences de votre navigateur.